Urgences vétérinaires – service de garde sur Annecy et agglomération

SOS VETO est un service de garde vétérinaire regroupant une douzaine de cabinets et cliniques sur le Grand Annecy. Les vétérinaires membres assurent la prise en charge des urgences à tour de rôle tous les soirs de l’année ainsi qu’en journée les dimanches et jours fériés. Les animaux admis sont les chiens, les chats et les petits mammifères domestiques (NAC).

Ce service de garde a pour vocation de vous offrir a minima une réponse téléphonique, voire une prise en charge médicale ou chirurgicale si nécessaire, par un vétérinaire diplômé. En cas d’urgence, en dehors des heures d’ouverture de votre vétérinaire habituel, vous pouvez contacter SOS VETO pour être mis en relation avec le vétérinaire qui assure l’astreinte. Suite à un entretien téléphonique, il décidera s’il est indispensable de vous recevoir à son cabinet / sa clinique ou, si la situation ne relève pas de l’urgence vitale, vous conseillera sur quelques gestes simples à adopter en attendant de pouvoir consulter votre vétérinaire traitant le lendemain. Les consultations ne sont pas effectuées à domicile.

Le conseil téléphonique est gratuit. Toute consultation entraîne en revanche des frais à la discrétion du vétérinaire qui vous reçoit, la loi interdisant de proposer un tarif unique. Seules les urgences sont prises en compte ; pour toute autre demande, nous vous remercions de bien vouloir vous orienter vers votre vétérinaire traitant sur ses heures d’ouverture. Nous comptons sur votre sens des responsabilités pour ne pas encombrer la ligne d’urgence inutilement.

Après 22h30, vous pouvez contacter le Centre Hospitalier Vétérinaire Saint Martin, situé au 321 impasse des champs à Allonzier-la-Caille, au 04 50 600 900. De même, si la situation est trop complexe et nécessite une prise en charge spécifique, le vétérinaire de garde vous orientera vers le service d’urgence du Centre Hospitalier.

Numéro de téléphone :

04 50 22 24 24

Tous les jours de l’année, weekends et jours fériés inclus, jusqu’à 22h30.

Tous les vétérinaires d’Annecy membres de SOS VETO partagent les mêmes valeurs :

– Assurer la permanence et la continuité des soins de leurs clientèle : il s’agit d’une obligation morale et déontologique.

– Être à votre écoute, vous rassurez et vous conseiller par leur expertise vétérinaire.

– Prendre en charge votre animal si sa vie est en danger ou s’il souffre. C’est la vocation du métier de vétérinaire.

– Travailler dans un esprit de confraternité : un compte-rendu est transmis au vétérinaire traitant à la fin de chaque consultation pour optimiser le suivi.

Les différents membres de SOS VETO sur Annecy

Découvrez ci-dessous les différents cabinets et cliniques vétérinaires d’Annecy et agglomération, membres du groupe SOS VETO, classés par ordre alphabétique.

  • Clinique Vétérinaire de L’Arcalod, 33 boulevard Costa de Beauregard, 74600 SEYNOD. 04 50 60 65 87.
  • Clinique Vétérinaire du Fier, 78 boulevard du Fier, 74000 ANNECY. 04 50 57 00 50.
  • Clinique Vétérinaire du Lac, 4550 route d’Albertville, 74320 SEVRIER. 04 50 52 63 98.
  • Clinique Vétérinaire Lafayette, 9 rue Thomas Ruphy, 74000 ANNECY. 04 50 23 36 95.
  • Cabinet Vétérinaire du Palais, 7 rue Louis Revon, 74000 ANNECY. 04 50 52 75 44.
  • Clinique Vétérinaire du Parmelan, 555 route des Rutys, 74370 PRINGY. 04 80 48 12 45.
  • Cabinet Vétérinaire du Petit Port, 51 avenue du Petit Port, 74940 ANNECY-LE-VIEUX. 04 50 10 88 64.
  • Cabinet Médico-Chirurgical des Renolyes, 2109 route d’Annecy, 74330 POISY. 04 50 68 89 46.
  • Clinique Vétérinaire de la République, 36 avenue de la République, 74960 CRAN GEVRIER. 04 50 46 53 33.
  • Clinique Vétérinaire Le Semnoz, 100 chemin des Prés Bouvaux, 74600 SEYNOD. 04 50 05 07 20.
  • Clinique Vétérinaire du Thiou, 4 bis rue Saint-Etienne, 74960 CRAN GEVRIER. 04 50 51 33 33.
  • Clinique Vétérinaire de la Tournette, 13 route de Frangy, 74960 MEYTHET. 04 50 24 55 54.

Avoir les bons réflexes en cas d’urgence

Vous avez trouvé un animal errant : qui faut-il contacter ?

Il s’agit d’un animal domestique

Commencez par vérifier si l’animal porte un collier ou une médaille avec les coordonnées de son propriétaire. Vous pourrez alors facilement le contacter.

A défaut, faite le tour du voisinage, car il est relativement probable que l’animal ne soit pas allé bien loin ou qu’un voisin le reconnaisse.

Si l’animal possède un tatouage, en général sur la face interne d’une oreille, vous pouvez également contacter la société I-CAD qui gère les enregistrements des identifications pour retrouver le propriétaire. Voici le numéro à appeler : 0810 778 778, ou via leur site Internet : https://www.i-cad.fr.

Les tatouages sont cependant de plus en plus rares, car ils peuvent facilement s’effacer ou être falsifiés, et c’est désormais la puce électronique qui les remplace. Il s’agit d’un implant de la taille d’un grain de riz qui est positionné sous la peau de l’animal, dans la région du cou, côté gauche par convention. Cet implant contient les coordonnées du propriétaire et peut être lu gratuitement à l’aide d’un appareil que possèdent tous les vétérinaires, refuges et fourrières. N’hésitez donc pas à faire appel à eux.

Vous pouvez également consulter l’application Filalapat (lancée par I-CAD), la communauté Buzz My Pet ou les annonces sur Pet Alert afin de déterminer si l’animal fait l’objet d’une recherche, et à défaut poster vous-mêmes un message. Enfin, vous pouvez également rendre visite aux commerçants et vétérinaires alentours pour vérifier si une affiche fait mention de l’animal perdu.

Si, malgré toutes ces démarches, le propriétaire reste introuvable, il faut savoir que c’est la mairie qui est responsable d’un animal errant sur sa commune, qu’il soit vivant, blessé ou mort (article R-211-12 du Code rural) et qui doit organiser sa prise en charge. Il sera donc toujours une bonne idée de la contacter (ou à défaut la gendarmerie) pour savoir quoi faire. Le maire est d’ailleurs tenu d’assurer l’information de ce service : les coordonnées d’un service de ramassage ou d’un refuge vous seront transmises. La nuit, un numéro d’urgence vous sera également communiqué. Ces coordonnées sont affichées en permanence à la mairie.

Une clinique vétérinaire n’est en aucun cas un refuge pour animal errant, et, en dehors des situations prévues par le code de déontologie vétérinaire (animal gravement blessé ou malade nécessitant des soins urgents), vous ne pouvez pas demander à votre vétérinaire de garder l’animal. Si des soins non urgents sont nécessaires, c’est la mairie qui vous indiquera quel refuge contacter, et la prise en charge sera effectuée par un vétérinaire qui a signé une convention avec elle.

Il s’agit d’un animal relevant de la faune sauvage

Tout d’abord protégez-vous ! Même si l’animal à l’air faible, une morsure ou une griffure est vite arrivée. Par ailleurs, le statut sanitaire de ces animaux, surtout s’ils sont apparemment malades, est inconnu ; ils pourraient vous transmettre des maladies graves voire potentiellement mortelles. Citons par exemple la rage transmise par morsure de chauves-souris contaminées. Évitez donc au maximum de les manipuler.

Rappelez-vous également qu’un animal sauvage vit dans la nature. Il est donc normal de croiser le chemin d’un hérisson devant chez soi par exemple, et cela ne doit pas vous conduire à appeler en urgence un service de ramassage pour le récupérer. S’il est en bonne santé, il sera de toute façon remis en liberté.

Les oisillons tombés du nid arrivent souvent à s’en sortir sans intervention humaine. Mettez-les à l’abri des prédateurs mais ne les manipulez pas trop pour éviter que leur mère ne les rejette à cause de votre odeur.

S’il s’agit d’une espèce protégée, vous devez contacter l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCSF) au 01 44 90 86 20. Dans tout autre cas, c’est encore une fois la mairie qui est en charge de la gestion de ces animaux.

Retenez également que les vétérinaires ne sont, dans la grande majorité des cas, pas formés pour soigner ces espèces, ou ne disposent pas du matériel adéquat. Accueillir un animal sauvage dans une clinique ou un cabinet vétérinaire met également en danger leur équipe, ainsi que leurs patients à cause du risque de transmission de maladies infectieuses ou de parasites. Vous ne pouvez donc pas exiger de votre vétérinaire qu’il reçoive l’animal sauvage que vous avez trouvé.

Votre animal est blessé ou malade : contactez les urgences vétérinaires

Suivez les étapes suivantes dans l’ordre pour optimiser la prise en charge de votre animal :

1- Avant d’appeler, observez et manipulez votre animal. A-t-il mal quelque part ? Présente-t-il une boiterie, ou des troubles digestifs ? De quel couleur sont ses muqueuses (gencives, conjonctives…) ? Combien pèse-t-il ? Idéalement, prenez sa température avec un thermomètre rectal traditionnel (seule méthode validée chez l’animal). Le vétérinaire de garde est susceptible de vous demander toutes ces informations pour mieux comprendre la situation et juger de son caractère urgent. En cas d’intoxication, munissez-vous de l’emballage avec la composition du produit ingéré.

2- Eviter l’auto-médication, vous risqueriez d’aggraver la situation, ou de masquer certains symptômes essentiels à l’établissement du diagnostic. Rappelez-vous qu’un animal n’est pas un petit humain et certains médicaments « courants », comme le paracétamol, peuvent être toxiques chez nos compagnons domestiques.

3- Appelez votre vétérinaire traitant. S’il est ouvert, il vous proposera un rendez-vous. Sinon, son répondeur vous indiquera quel numéro contacter pour être reçu en urgence par un vétérinaire de garde avec qui il aura signé une convention.

4- Si le vétérinaire de garde vous demande de vous déplacer pour vous recevoir en consultation, prenez bien la totalité du dossier médical de votre animal : carnet de santé, ordonnances, résultats d’examens etc… Ces documents sont essentiels pour le vétérinaire qui vous accueille et qui rencontre votre compagnon pour la première fois.

5- Prenez le temps de repérer votre destination avant de partir, en particulier la nuit. Avec le stress et le manque de visibilité, vous risqueriez de vous perdre. Prendre quelques minutes pour paramétrer votre GPS peut vous éviter d’en perdre bien plus si vous ne savez pas où aller. Conserver bien le numéro du vétérinaire qui vous reçoit en cas de besoin.

6- Roulez avec prudence : les urgences « à la minute près » sont quand même rares, et un accident ne rendrait pas service à votre animal.